Morat Fribourg 2011

Publié dans Articles.

Stéphane Joly remporte la course! De leur côté, les Stadistes Samuel, Alexandre & Julien Salamun ont fièrement défendu les couleurs du Stade. De même que Nathalie Philipp, 2e chez les juniores.

Le Jurassien du Stade Genève, Stéphane Joly a gagné la 78e édition de Morat Fribourg. Cela faisait 13 ans qu'un Suisse n'était pas monter sur la plus haute marche du podium avec un certain Stéphane Schweickhardt, aujourd'hui entraîneur de Stéphane. Et les couleurs du Stade ont été très bien représentées. Jugez plutôt: Samuel Buman 9e en 57'10'', Alexandre Roch (12e en 58'12'') et Julien Salamun 44e. Autant de performances de choix qui consolide la réputation de notre club en matière de course à pied.

 

 

"Une course pour les vieux routards"

Si Stéphane Joly a brillé, les athlètes du groupe de Pierre et Marco ont donc eux aussi su tirer leur épingle du jeu. Pour sa 5e participation, Julien Salamun signe un chrono honorable de 1'02'52''. "J'ai souffert comme jamais mais ça en valait vraiment la peine" relève le médecin à l'issue de l'épreuve. Un brin déçu par son temps, Julien estime manquer un peu d'entrainement actuellement pour retrouver la forme qu'il avait l'an passé à la même période. De son côté, Alexandre Roch termine 12e en 58'12. "J'avais totalement oublié combien ça montait. La dernière fois que j'avais participé c'était en 2003, pour le plaisir... Là ça a été dur, ça n'arrête pas de monter. C'est une course pour les vieux routards, comme on dit. Mais c'était de la folie, surtout le long de la Sonnaz où des milliers de personnes nous encourageaient. C'est là que j'ai posé mon attaque. Je me suis détaché de mon groupe et j'ai accéléré. Le dernier kilomètre a été littéralement horrible. Mais je suis fier d'avoir tenu et content de mon temps." Entre douleurs et délivrance, l'effort et son cocktail d'émotions contradictoires aura grisé les Stadistes. Samuel Buman n'échappe pas au constat. Parti à l'abordage dès l'entame de la course, le Valaisan d'origine a pris la poudre d'escampette au 5e km pour doubler la cathédrale de Fribourg et couper la ligne d'arrivée sur la place Python en 57'10''. Samuel termine 3e Suisse, sur les talons d'un certain Rolf Rüfenacht... tout près de sa meilleure performance en 56'44. "Je suis heureux de mon résultat, les kilomètres que j'ai parcourus tout au long de l'été ont porté leurs fruits. La saison d'automne est lancée!"

Le Stade en fanfarre

Morat Fribourg est une course mythique! Pour plusieurs raisons, parmi lesquelles, les conditions climatiques dantesques. Les coureurs ont ainsi connu un début de course pour le moins étrange. Un brouillard dense empêchait de voir à plus de 5 mètres à la ronde. "On était un peu comme des fantômes sans trop savoir ou on mettait les pieds" précise Alexandre. Mais les brumes matinales ont fini par se dissipées pour laisser la place au soleil et permettre à la course de se déroulée à merveille. Au final, avec la victoire de Stéphane, 2 athlètes dans les 15 premiers, un autre en embuscade, le Stade peut se vanter d’avoir réalisé le meilleur résultat d’une des épreuves les plus mythiques du pays. Avec en guise de cerise sur le gâteau, Nathalie Philipp qui termine 2e chez les juniores, on ne pouvait pas rêver mieux, non? Un grand bravo à ces coureurs et bonne récupération à eux.

P.S.: A noter encore la bonne participation de Michaël Fisher, qui a terminé 22e, en moins d'une heure, en 59'56''.

Connexion