Match international U23 à Düsseldorf

Écrit par Julien. Publié dans Articles.

Après un réveil aux aurores, je me rends à Düsseldorf en compagnie de 13 autres athlètes, 12 suisses allemands et une romande, Tiffany Langel.

Arrivé à destination, nous partons pour un petit footing et la reconnaissance du parcours.

Nous sommes ensuite invités à diner avec l’équipe allemande. Au menu, des spaghettis avec une sauce bolognaise sucrées, dans laquelle du ketchup a probablement été ajouté pour bien nous rappeler que nous sommes en Allemagne !

Le lendemain, au réveil, je pars faire un petit réveil musculaire, 15’ de footing.

Puis nous déjeunons avant de rejoindre le parcours. Le terrain est assez boueux, nous changeons tous nos pointes… Une fille me prête des 18mm !

A l’échauffement, j’ai de bonnes sensations… c’est tip top comme ils disent !

Pan ! Je pars vite, comme prévu. Pendant deux kilomètres et demi la course est idéale, je suis placé en 3 ou 4ème position, dans la foulée des premiers. Je me sens bien, mais je commence à me focaliser de plus en plus sur ce qui se passe derrière moi. Et pour cause, cette course est avant tout un match international U23, or à ce moment de la course je me trouve en tête avec une cinquantaine de mètres d’avance sur un groupe composé d’allemands, de norvégiens et de belges. Mes compatriotes sont plus loin. Je commence à gamberger, je me sens chasser. Je perds confiance et le groupe de poursuivant commence à me rattraper. Très vite ca devient une certitude, ils vont bientôt me dépasser. Des pensées négatives arrivent en rafale dans ma tête : « Je suis parti trop vite, je vais le payer ! », « Ce n’est pas mon jour », « Je me suis peut-être trop entraîner, je manque de repos ? » et puis même : « J’abandonne ? »

Je termine la course comme je peux…

Au final, je boucle les 7,7 km en 26’28, résistant in extremis au retour des Suisses, qui terminent sur mes talons !

Peu après l’arrivée, j’apprends que je fini 6ème U23. Je suis un peu déçu parce que trois semaines auparavant, au cross de Vidy, j’avais gagné face aux mêmes adversaires…

Ce voyage aura tout de même été une bonne expérience pour moi, et je garderais un très bon souvenir de la soirée d’après course !

 

Julien Lyon