Les News du Stade Genève

5ème édition du Cross Genevois (13 janvier 2018)

Écrit par Pierre-André d'ARBIGNY.

 

Photo : PA d'Arbigny

Article sur Athle.ch écrit par notre athlète Alexandre Roch (retranscrit ici avec son autorisation) :

Pour cette 5ème édition du Cross Genevois, l’enjeu pour le Stade Genève était double. D’une part, lancer la saison des cross pour les athlètes genevois et d’autre part tester une dernière fois le parcours et les infrastructures à 7 semaines des championnats suisses de la spécialité dont le club est également l’organisateur. Le compte à rebours est donc enclenché !

Cachelin et Tunstall s’imposent chez les élites.

En l’absence de bon nombre des meilleurs Genevois, et notamment des athlètes du Stade Genève, la course homme s’annonçait très ouverte. Mais comme un Stadiste peut en cacher un autre, c’est Guillaume Cachelin qui s’est engouffré dans la brèche. Le Genevois dont le sport de prédilection était encore il y a peu le tennis progresse vite! Lui qui a rejoint le groupe de demi-fond du Stade Genève il y a un an, a notamment réalisé 59’01 sur Morat-Fribourg cet automne. Les spécialistes apprécieront. Dès le premier des 6 tours, Cachelin s’est irrémédiablement détaché pour réaliser un galop solitaire sur un parcours qui lui a visiblement convenu. Au final, il devance Simon Senn (CABB) de 29″ et Benjamin Riddell (Chamonix/GBR) de 30″. Riddell a dû s’avouer vaincu cette année après avoir remporté la course en 20117.

Chez les femmes en revanche, la course a sacré pour la 2ème année consécutive l’Anglaise Sarah Tunstall (Chamonix/GBR). La coureuse de montagne aime le parc des Evaux et n’a laissé aucune chance à sa dauphine Nisa Camelo (Athlétisme Viseu Genève), de retour sur le Cross Genevois après 2 années d’absence, elle qui s’était déjà classée à la 2ème place en 2015. Le podium a été complété par Maya Chollet (Stade Genève), elle aussi déjà à l’honneur par le passé avec une 2ème place en 2017.

Le cross, discipline du passé ou étape indispensable de la préparation hivernale? L’éternelle controverse…

Bien que l’on s’attendait à une augmentation des inscriptions grâce à l’organisation des championnats suisses au bout du lac le 3 mars, la fréquentation fût relativement stable. Avec 226 inscrits, la manifestation n’a pas battu le record de 2017 mais reste tout de même dans la moyenne de ces dernières années. L’explication est sans doute à aller chercher du côté du Cross de Düdingen, traditionnellement organisé le premier week-end de janvier et qui a repoussé d’une semaine sa tenue cette année. Bon nombre de jeunes ont en effet fait le déplacement de Fribourg, l’épreuve comptant comme étape Premium de la Swiss Athletics Cross Cup.

Qu’à cela ne tienne, l’intérêt pour le cross-country en Suisse Romande existe bel et bien, preuve en est la présence spéciale samedi de la RTS qui réalisera un reportage fourni sur cette discipline traditionnelle de l’athlétisme dans son édition de Sport Dimanche le 28 janvier. Une initiative à saluer. Raymond Corbaz, référence dans le milieu de la course à pied romande et ardent défenseur de la discipline, avait fait le déplacement des Evaux et reste persuadé que le cross a encore un avenir: « Il existe des moyens de promouvoir cette discipline mais il faut que les clubs et les acteurs de l’athlétisme travaillent ensemble! Une association des courses en Suisse Romande sous la forme d’un trophée pourrait redynamiser la discipline et fidéliser les coureurs », nous confiait ce passionné de longue date. Le développement des classements interclubs pourrait également être une piste de réflexion pour Marco Jaeger, entraîneur demi-fond du Stade Genève, sur le modèle de ce qui se fait en France et où la discipline rencontre un succès bien supérieur à la Suisse.

Le Stade Genève lui, souhaite innover et proposera dans le cadre des championnats Suisses le 3 mars prochain un concept original et novateur afin de convier un public différent. La Geneva Adventure Race, une course à obstacle partira en fin de programme et réunira des coureuses et coureurs de tous niveaux, pour le plaisir avant tout, par défi aussi. « Avec cette course à obstacle, notre but est de moderniser et dynamiser la tenue de ce championnat suisse et indirectement promouvoir le cross. Si cela peut éveiller la curiosité de certains et faire naître un intérêt, nous aurons gagné » nous confiait samedi Pierre-André d’Arbigny, co-responsable marketing des championnats suisses.

Un village terroir est également prévu pour le public avec la présence d’artisans locaux proche des valeurs du cross-country: simplicité, authenticité, convivialité! Relancer l’intérêt pour le cross-country en sortant des sentiers battus, tel est le pari qu’a fait l’équipe organisatrice. Réponse le 3 mars aux Evaux!

Podiums de nos athlètes :

 

Photos du Cross

 

Vidéo : PA d'Arbigny

Connexion